Instauration du dialogue interculturel en RCA par le Canada


IMGP0035 [640x480]IMGP0029 [640x480]l’ONG FADEC a organisé, au mois de janvier 2015? avec l’aide du Gouvernement Canadien, une vaste campagne en vue de sensibiliser les centrafricains sur les méfaits de la violence et ses incidences à long termes sur les personnes physiques, sur les familles, sur la communauté et sur l’avenir du pays tout entier. Les violences que le pays connait ont divisé les familles, détruit des milliers de vies humaines. Sans une culture de la paix véritable incluant le pardon, (à l’exemple du Rwanda) l’acception de l’autre et le désir d’aller de l’avant, aucune cohabitation n’est possible. Bien que le changement de mentalité doive passer par la jeunesse qui constitue l’avenir du pays, toutes les tranches de la population sont appelées à participer à la restauration de la paix, la cohésion sociale. Les émissions radios, les débats dans les lycées et collèges, l’interdiction du langage « discriminant » constituaient l’éssentiel des modules de formation. Une véritable culture de la paix doit être cultivée au sein de la population.

Compte tenu de la situation sécuritaire qui prévaut, les sensibilisations furent  limitées dans les lycées de la capitale et de ses environs (Bégoua, Bimbo).

Pour une large portée, les émissions radios furent en  Français,  en Sango et en Arabe dans les chaines à grande diffusion (Radio Ndeke Luka et relayé dans les chaines communautaires). Les séminaires furent organisés à Bangui. Cependant les invités (leaders communautaires, autorités traditionnelles et religieuses, responsables académiques, parents, encadreurs de jeunesse) étaient issus   de toutes les provinces du pays.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*