Don de médicaments à l’hôpital de district de DIBOMBARI  Vendredi le 23 mars 2019, L'organisation FADEC ofrre un don de médicaments d'une valeur de 800000 francs cfa à l'hopital de District de DIBOMBARI - département du MOUNGO dans la région du LITTORAL. cette action humanitaire s'est faite en appui à la semaine culturelle organisée par les jeunes de cet arrondissement reunis autour de leur chef supérieur Sa Majesté TOTO BEKOMBO.
Prévention de l'usage des drogues auprès des jeunes scolarisésCampagne de prévention de l'usage des drogues dans les établissements publiques secondaires de l’arrondissement de Dibombari      L’organisation  FEMME ACTION ET DEVELOPPEMENT AU CAMEROUN FADEC – en partenariat avec LASSOCIATION DES JEUNES PONGO-BAKOKO - JEPOBA,  a lancé une campagne des sensibilisations dans les établissements scolaires secondaires publics de la commune de DIBOMBARI, sous la coordination du Chef Supérieur de DIBOMBARI, Sa Majesté TOTO BEKOMBO qui a...
Sensibilisation sur la consommation des drogues en milieu scolaire  C’est dans un contexte de marasme économique et sécuritaire volatile que les populations du Moungo assistent impuissant à la dégradation de l'environnement social. La consommation de la drogue, en milieu scolaire, est devenue un fait banal, particulièrement dans cette zone. Des nouvelles variétés de drogues apparaissent et sont cultivées dans les champs (fleurs roses) parmi les produits vivriers.
Situation humanitaire dans le département MoungoLes Nations Unies et les ONG humanitaires ont  tirés la sonnette d'alarme sur la situation humanitaire critique observée dans les régions anglophones du Cameroun, touchées par un conflit armé de basse intensité entre indépendantistes et autorités gouvernementales.
ALERTE HUMANITAIRE DANS LE MOUNGO  les populations déplacées en provenances du Nord-ouest et du Sud Ouest et installées dans le Moungo vivent dans une grande précarité et on besoin d'une assistance humanitaire d'urgence. Les secteurs prioritaires sont les suivant : nutrition, santé, logement, éducation et protection. Dans le domaine du logement il est signalé un manque de structure d’accueil et d’abris.
QUEL AVENIR POUR LES VEUVES RETOURNÉES DE L'EXTREME NORD  Depuis les années 2016, on assiste à un retour massif des populations déplacées vers leurs régions d’origine. D’après les études menées, 31% rentent pour rechercher la terre cultivable tandis que 37 % rentre pour sécuriser leurs biens (terre) dans leur département d’origine. Le département de Mayo Sava (Kolofata et Mora) compte 30.497 retournés internes ; le département de Mayo Tsanaga (Mozogo et Mokolo) enregistre 29754 retournés.

Alphabétisation à la Maison d'arret de Bimbo

Alphabétisation à la Maison d'arret de Bimbo

ANIMATION CULTURELLE A BIMBO

ANIMATION CULTURELLE 0A BIMBO