Visite de la Chief Protection a Douala


DSCN0844 [800x600]

Compte rendu de l’entretien avec le Chef de Service Protection

Le mercredi 13 Avril 2016 à 15h30, s’est tenue dans les locaux du Projet UNHCR-FADEC Douala, une séance de travail avec l’Administratrice Principale de Protection basée à Yaoundé. L’ordre du jour portait sur deux  points essentiels à savoir : les conditions de travail et les difficultés que le staff rencontre dans l’exercice de ses activités au quotidien. Ont pris part à cette séance:

–     Madame Mylène AHOUNOU : Administratrice Principale de Protection

–     Madame Cathie MONNI :  Senior Protection Officer basée à Douala

–     Monsieur ESSOMBE Pierre Paulin : Chef de bureau Douala

–     Monsieur MBALLA BOMBA Patrick : Responsable de la Clinique d’Aide Juridique

–     Monsieur MOULIOM Arnauld : Comptable

–     Madame Ernestine NDENGUE : Assistante Sociale

–     Mademoiselle BOLLANGA Erika : Assistant Juriste

–     Monsieur BELA Paulin : Assistant Juriste

–     Monsieur ASSAGA Patrice : Assistant au transport

DSCN0847 [800x600]DSCN0849 [800x600]

Après les civilités d’usage, l’Administratrice principale de  protection a pris la parole pour, dans un premier temps, retracer l’origine du partenariat entre le HCR et FADEC, notamment les conditions qui ont conduit à la nécessité d’avoir un partenaire légal et le choix de FADEC pour en assurer la charge. Par la suite, elle a tenu à préciser qu’il ne s’agissait nullement d’un audit, mais plutôt d’une rencontre visant à toucher du doigt les conditions réelles de travail du staff UNHCR-FADEC basé dans cette ville et les contraintes auxquelles ils sont confrontés.

La parole a par la suite été donnée au Chef de Bureau pour la présentation du premier point inscrit à l’ordre du jour à savoir l’environnement de travail.

Après le Chef de bureau, la parole a ensuite été donnée aux autres staffs.

Dans le même ordre d’idées, le Responsable de la Clinique Juridique, les deux Assistants Juristes et l’Assistant au Transport ont axé leurs interventions sur l’absence de véhicule, qui selon eux, a eu un impact réel sur les réalisations du bureau au cours des ces derniers mois.

Pour  l’Assistante Sociale, il serait capital de réintroduire des séances de formation et de coaching du staff FADEC par le personnel du HCR, pour un renforcement de capacité et ainsi parvenir à des résultats plus satisfaisants.

Le deuxième point inscrit à l’ordre du jour portant sur les difficultés que rencontre le staff dans l’exercice des différentes activités au quotidien a été abordé. Se pliant au même exercice, le chef de bureau a présenté les contraintes liées à la mise en œuvre du projet dans la ville de Douala au  regard de la collaboration attendue des acteurs formels et informels.

Répondant aux multiples préoccupations du staff du bureau de Douala, Madame l’Administratrice Principale de la protection a rassuré l’ensemble du personnel sur le partenariat qui lie le HCR à FADEC et a dit mettre son séjour à profit dans la ville de Douala, pour organiser une réunion de recadrage avec tous les acteurs dans le but de remettre chacun dans son couloir.

Avant de clore son propos, elle a :

  • rappelé au staff les exigences qui seront désormais attendus de FADEC maintenant que le moyen de locomotion est disponible;
  • attiré son attention sur l’imminence d’une mission de contrôle  dans les prochains mois;
  • prescrit la présentation par le HCR Douala du staff FADEC à la DST comme seuls partenaires compétents dans le domaine de la protection légale;
  • demandé au comptable de se rapprocher du HCR pour l’obtention de la version finale du manuel de procédure.

La réunion a pris fin à 18 heures précises sur une note de satisfaction de Madame l’Administratrice, avec une consigne ferme donnée au staff  de travailler avec acharnement pour rehausser l’image de marque de FADEC Douala qui a souffert par le passé de luttes internes et d’absence de professionnalisme. /.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*