Sensibilisation sur la consommation des drogues en milieu scolaire 1


 

C’est dans un contexte de marasme économique et sécuritaire volatile que les populations du Moungo assistent impuissant à la dégradation de l’environnement social.

La consommation de la drogue, en milieu scolaire, est devenue un fait banal, particulièrement dans cette zone. Des nouvelles variétés de drogues apparaissent et sont cultivées dans les champs (fleurs roses) parmi les produits vivriers. Les jeunes déplacés internes ayant perdu leurs repères se sont joints aux autres délinquants pour développer le trafic de stupéfiants et traquent les jeunes scolarisés dans l’enceinte des établissements scolaires pour écouler leurs produits. L’usage des stupéfiants a pris une telle ampleur que les parents ont demandé l’aide des autorités traditionnelles pour essayer de raisonner les enfants et surtout de leur porter assistance. L’on a enregistré plusieurs actes de violence commis par les élèves sous l’emprise de la drogue : des viols collectifs des jeunes filles, agressions verbales et à l’arme blanche des enseignants et du personnel administratif, destruction des biens meubles. Les cas de déscolarisation sont nombreux.

Pourtant, le Moungo comme le reste du Cameroun doit se projeter dans l’avenir et s’approprier sa capacité de résilience pour faire face aux défis du développement durable sur la promotion du bien-être et de la santé pour tous ; notamment par le renforcement de la prévention de l’usage de substances psychoactives, notamment de stupéfiants, du tabac et de l’alcool – comme condition essentielle du développement humain.

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Un commentaire sur “Sensibilisation sur la consommation des drogues en milieu scolaire

  • MOSSI Hans

    C’était une expérience formidable. Nous avons découvert avec stupefaction que les enfants ont des connaissances dans ce domaine. Comment intégrer cette double personnalité des nos enfants qui face à tellement de choses dans la communauté et l’enceinte scolaire, pourtant aux yeux des parents, restent des enfants “naïfs”. Nous exhortons les parents à ouvrir davantage l’oeil à l’éducation de leurs enfants. Merci pour cet appui.
    Dr Hans