Formation de femmes à l’héliciculture 9


Formation des femmes refugiées a l’héliciculture (élevage des escargots)
.1ere partie

Les 03 jours d’activisme de l’ONG FADEC ont été marqués par la formation des femmes refugiées sur l’élevage des escargots le vendredi 28 novembre 2015.de prime à bord il s’agit pour la formatrice venue du ministère de la formation professionnelle d’entamer une phase essentiellement théorique. Et le jour d’après la phase pratique suivra.
Il est 09h36min lorsque les dames arrivent de tout bord et s’installent par la suite une présentation mutuelle entre le staff FADEC et les femmes refugiées s’impose .ceci est suivi d’une une bonne animation de la part d’une relais communautaire, après quoi la formatrice leur présente l’ordre du jour et l’objet de leur présence a priori les dames ne comprennent rien a la chose et sont étonnées de savoir qu’on élève les escargots, d’autres sont même encore surprise qu’on en mange.la formatrice a édifiée les dames sur la typologie des escargots a savoir plus de 400 espèces ,sur leur entretien leur nutrition leur reproduction et surtout sur les critères favorables a l’épanouissement de ceux ci, que sont la lumière l’humidité et l’hygiène.
Les femmes refugiées sont curieuses de savoir ce qu’elles pourront faire des escargots en dehors de la consommation la formatrice leur édifia une fois de plus sur les vertus thérapeutiques des escargots et sur leur commercialisation aussi.de plus en plus elles deviennent captivées par la formation et restent attentionnées vis a vis de la formatrice. Après ceci les femmes ont eu droit a la parole afin présenter leur préoccupations, elles veulent savoir combien d’œufs un escargot peut il pondre ? Si les escargots ont des dents ? Et comment se débarrasser de son suc gluant appelé bave. Bon à savoir un escargot peut faire environ 80 œufs et le citron associé au vinaigre sont idéals pour le débarras de sa bave. Ensuite la formatrice leur expliquait comment monter une escargotière qui est le lieu ou vivent ceux-ci ils (un récipient ou une fabrique de brique montée par un maçon). Sur le fait pour récapituler quelques démonstrations ont eu lieu par les femmes refugiées dans le but de montrer ce qu’elles ont retenues, mise en place d’une escargotière et surtout sa protection face aux insectes et serpents.
Apres tout ceci les femmes sont finalement intéressées par l’héliciculture et veulent monter leur propre escargotière chez elles, tel étant le but initial de notre descente via la formation des femmes refugiées sur les escargots. Elles ont eu droit pour celles qui savent lire et écrire a un document servant de guide sur l’élevage des escargots pour celles intéressés par ceci.
il est 15h30min lorsque la formation théorique pris fin au foyer communal de Nlongkak.

DSC_0118 [800x600]

DSC_0117 [800x600]

DSC_0114 [800x600]

DSC_0113 [800x600]

DSC_0112 [800x600]

DSC_0111 [800x600]

DSC_0110 [800x600]

DSC_0109 [800x600]DSC_0091 [800x600]DSC_0090 [800x600]DSC_0010 [800x600]

DSC_0007 [800x600]

DSC_0003 [800x600]


Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

9 commentaires sur “Formation de femmes à l’héliciculture