NOEL avec les enfants réfugiés


 

FADEC (femme, action et développement en Afrique centrale) est une ONG qui œuvre dans l’humanitaire et le développement depuis qu’elle a été porté sur ses fonds baptismaux. En effet, cette structure à vocation sous-régionale qui a pris son envol en RCA (république centrafricaine) n’a cessé depuis sa création, à œuvrer en faveur des femmes, de la jeune fille et des enfants dans l’optique de rendre leur vie meilleure malgré un contexte politico-économique des plus dégradant. C’est dans cette optique que FADEC, en association avec le HCR (haut commissariat aux réfugiés) s’est occupé de la protection légale des réfugiés des villes de Yaoundé et Douala. Au cours de cette opération, l’ONG a pu vivre au quotidien (ce qu’elle faisait déjà), la précarité de la vie de ces déplacés qui en plus des moyens de subsistance rudimentaires et parfois inexistants font aussi face au non respect de leurs droits. Cet activisme solidaire en faveur des refugiés a amené l’ONG  Fadec à prendre conscience de l’isolement et de l’abandon dont souffre ces derniers en période de fête.20161217_113246-800x600img-20161227-wa0017-800x600img-20161227-wa0016-800x60020161217_120953-800x60020161217_113611-800x60020161217_113252-800x600

En effet, les fêtes de fin d’années, même si elles sont d’inspiration indo-européennes sont ancrées depuis bien des siècles maintenant dans les traditions africaines aussi bien dans les pays à dominance musulmane du fait de la coexistence entre chrétiens et musulmans. A l’occasion de ces fêtes, notamment celle de noël, les familles se rencontrent et font l’échange des cadeaux. C’est un moment de communion et de partage qui fait cruellement défaut aux réfugiés qui ont fui, en abandonnant tout derrière eux, une situation politique des plus instables dans leur pays d’origine. Ne pouvant rester insensible à cet état de fait, Fadec s’est donné pour ambition d’organiser pour chaque année un arbre de noël destiné aux réfugiés. Ainsi, la particularité de cet arbre de noël est qu’il n’a pas été destiné exclusivement aux enfants mais aussi aux parents pour qu’ensemble, les membres d’une même famille ainsi que leurs voisins et amis puissent sereinement se livrer aux festivités et réjouissance liées à la nativité.

A cet effet, ne pouvant mener à bien cette entreprise de manière esseulée, FADEC a eu le soutien sans faille du CERDOTOLA (centre international de recherche et de documentation sur les traditions et les langues africaines) qui, à eux deux, ont pu offrir une journée « inoubliable » aux réfugiés de la ville de Yaoundé selon les dires de madame YAO, relais communautaire auprès des réfugiés centrafricains de la cité capitale.

 

  • Déroulement de l’activité

 

Notons d’entrée de jeu que, les enfants qui ont reçu les cadeaux à l’occasion de cet arbre de noël qui leur était destiné, ont fait l’objet d’un recensement par les bénévoles de FADEC ainsi que les relais communautaires qui constituent une passerelle entre les refugiés et l’ONG. A l’issue de ce recensement, un groupe cible de 100 enfants a été retenu. Ces enfants ont été accompagnés le jour de l’évènement par leurs parents, ce qui a plafonné le nombre de réfugiés à plus de 300 personnes à raison d’un enfant pour deux parents ou plus pour certaines familles. Dans ce sillage, cette journée fortement ensoleillée a eu plusieurs articulations selon le timing suivant :

  • 7h30: arrivée des parents et des enfants au centre éducatif de bastos
  • 9h00: arrivée des officiels et exécutifs du CERDOTOLA
  • 10h: mot de bienvenue de la présidente de FADEC et remise du bouquet de fleurs par une petite fille réfugié du nom de Princesse

 

  • 10h30-11h30: narration de contes africains aux enfants

Lors de cet entracte, la conteuse du CERDOTOLA s’est appesantie sur des fables dont les thèmes mettaient l’accent sur la vie de famille, l’importance de l’amitié et le partage comme valeur cardinale de l’humanité.

  • 11h30-12h30: jeux et danses

Cette articulation largement appréciée des enfants, a été haute en couleurs avec des jeux comme la marelle, le jeu des chaises musicales, les incollables et des concours de danse rythmé par un D.J des plus entrainant.

  • 12h30-13h00: repas collectif
  • 13h00-14h00: remise de cadeaux

20161217_113241-800x60020161217_113156-800x60020161217_120907-800x600

Comme nous l’avons souligné des l’entame de notre propos, les cadeaux n’ont pas seulement été apprêté pour les tous petits mais aussi pour leurs parents. Ainsi, une première catégorisation de jouets s’est faite pour les enfants de 3 à 5 ans ; les enfants de 6 à 9 ans et les enfants de 10 à 12 ans. Une deuxième catégorisation s’est faite selon que les enfants soient fille ou garçon afin de permettre à tous ces petits de trouver leur compte. Aux parents, ont été remis des paquets contenant des denrées alimentaires conséquentes pour un jour de noël aussi festif que copieux.

  • 14h00-15h00: Grenier Humanitaire

Le grenier humanitaire est une idée lumineuse de FADEC qui en plus des jouets offerts aux enfants, des denrées alimentaires distribuées aux parents avec le concours actif du CERDOTALA a pensée à monter des dressings ambulants confectionnés à l’aide de dons de plusieurs anonymes, sensibles à la cause des réfugiés. Cette opération a eu un franc succès dans la mesure où les parents ont trouvé leur compte en matière de vestimentaire se trouvant pour la plupart complètement équipés pour la fête de la nativité.

  • 15h00-15h30: photo de famille

Cette photo de famille est venue clôturer une journée qui s’est déroulée sans embûches, nécessitant pour cela des mois de préparation de la part des membres de FADEC et du CERDOTOLA.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*